Cloud : le gouvernement annonce sa stratégie

Pour accompagner la transformation numérique de l’État, le Gouvernement se dote d’une stratégie d’utilisation de l’informatique en nuage (cloud) par l’administration. Son objectif ? Développer, d'ici à trois ans, l’usage du cloud par les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales.

Un cloud hybride en fonction des usages et sensibilités des données

Annoncée par Mounir Mahjoubi - secrétaire d’État chargé du Numérique - à l’occasion de la Cloud week, la stratégie cloud de l’État s’appuie sur le développement d’une offre de cloud hybride en fonction des usages et de la sensibilité des données :

  • un « cloud interne », dédié aux données et applications sensibles, accessible à l’ensemble des ministères via un portail interministériel. Hébergé par l’administration, ce cloud sera conforme aux exigences régaliennes de sécurité.
  • un « cloud dédié », pour les données et applications de sensibilité moindre, reposant sur une offre externe personnalisée pour les besoins de l’État et hébergé sur des infrastructures dédiées. L'ANSSI en supervisera la sécurité. Des briques FranceConnect Plateforme y seront pré-intégrées pour simplifier les développements de services et d’applications.
  • un « cloud externe », dédié aux données et applications peu sensibles, constituée d’un catalogue d’offres Cloud accessibles sur internet, porté par des centrales d’achat public pour en faciliter la commande.

Chaque administration pourra ainsi choisir la solution qui lui convient le mieux.

Qu'est-ce qu'un cloud ?

Le cloud computing (en français, « informatique dans les nuages ») fait référence à l’utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier et liés par un réseau. Les applications et les données ne se trouvent plus sur un ordinateur déterminé mais dans un nuage (cloud) composé de nombreux serveurs distants interconnectés.

Source: Cnil.fr

Renforcer la souveraineté numérique de l’État et la maîtrise des données

Pour favoriser un cadre de compétition équitable entre les offres cloud et l’informatique traditionnelle, des adaptations réglementaires seront réalisées afin de pouvoir recourir à des offres cloud sécurisées avec un hébergement hors du territoire national.

À la clé de cette stratégie en matière de cloud, des avantages incontestables pour l’État, les services publics et les citoyens :

  • l’amélioration de l’efficacité générale du système d’information des administrations publiques ;
  • une grande agilité dans le développement de services innovants, tant pour les besoins internes de l’administration que pour les services rendus aux administrés ;
  • une souplesse et une rapidité de déploiement des solutions hébergées sur cloud ;
  • une optimisation des coûts

En encourageant le recours au cloud, le Gouvernement a également à cœur de renforcer la souveraineté numérique de l’État et la maîtrise de ses données.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique :

« Le cloud est l’un des chantiers prioritaires de la transformation numérique de l’État. Grâce à la stratégie cloud de l’État, nous souhaitons encourager les acteurs publics à s’emparer du cloud et à s’appuyer sur son potentiel pour rendre un meilleur service public aux citoyens tout en gardant la maîtrise des données sensibles.»


Presse

Communiqué: le Gouvernement annonce sa stratégie en matière de Cloud

Suivre et partager