5e édition du panorama des grands projets SI de l’État : 61 chantiers informatiques à la loupe


La direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC) publie aujourd’hui le panorama des grands projets informatiques menés au sein des ministères. Créé en novembre 2016 et mis à jour tous les 4 mois, cet outil permet au gouvernement de suivre le bon déroulement des grands chantiers informatiques en cours, d’identifier et de rectifier les dérives budgétaires et calendaires éventuelles.

Communiqué de presse | 26 mars 2018

Cette 5e édition passe en revue 61 grands projets informatiques en cours de développement ou de déploiement au sein des ministères et de leurs partenaires, pour un coût total de 2,83 milliards d’euros.

Deux nouveaux projets font leur entrée dans cette 5e édition du panorama :

  • Le projet OSHIMAE : mise en place d’une plateforme cloud partagée entre le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’IGN, et création d’une offre de géoservices qui sera hébergée sur celle-ci.
  • L’évolution de l’infocentre RH IRHIS contribuant à la stratégie de modernisation du système d’information RH (SIRH).

Le réseau interministériel de l’Etat (RIE), piloté par un service à compétence nationale au sein de la DINSIC, sort du panorama. Son déploiement initial achevé en 2017, il relie déjà l’ensemble des ministères (hors ministère des Armées) entre eux et avec leurs partenaires.

Les projets Alpha (logiciel de gestion des achats du ministère des Armées) et Chorus pro (portail unique pour le dépôt, la réception et la transmission des factures électroniques destinées à l’État), désormais opérationnels, sortiront de la prochaine édition du panorama.

La durée moyenne d’un projet reste constante, autour de 6,2 ans. Le taux d’écart budgétaire est stable à 26%. Le taux d’écart calendaire s’est quant à lui accentué (+7 points), notamment car certains projets ont vu leurs périmètres évoluer, soit par l’ajout de fonctionnalités, soit du fait de nouvelles mesures de transformation publique les impactant, ce qui montre que la sécurité des budgets et calendriers est à renforcer.

Pour y parvenir, la DINSIC, en concertation avec le secrétaire d’État chargé du Numérique Mounir Mahjoubi, lance des actions d’évaluation et d’appui auprès de certains ministères. Elles permettront d’identifier les axes de sécurisation et d’optimisation de ces chantiers mais aussi d’anticiper et éviter certaines dérives potentielles.

Consulter la 5e édition du panorama

Consultez l’ensemble des données de cette édition et des précédentes en open data sur la plateforme data.gouv.fr

En tant que secrétaire d’État chargé du Numérique, je suis pleinement engagé pour plus de transparence sur les investissements SI de l’État. Cela passe notamment par la publication en open data de ses données de manière très régulière et permet à la fois de présenter aux citoyens comment est utilisé l’argent public, mais aussi d’améliorer la conduite de ces grands projets qui ont pour objectif de répondre aux besoins des Français, des associations, des entreprises et des administrations.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Numérique.

Contact presse

Rachel Wadoux 01.71.21.11.98 - 06.84.72.02.00

rachel.wadoux@modernisation.gouv.fr