Colloque digital France-UK

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du Numérique, et Matthew Hancock, secrétaire d'État au Numérique, à la Culture, aux Médias et au Sport du Royaume-Uni, se sont réunis à Paris à l’occasion du colloque digital France – UK. Deux accords ont notamment été signés entre les deux pays.

Le développement du numérique: une priorité pour les deux pays

La France et le Royaume-Uni ont fait du développement de l’économie numérique l’une de leurs priorités nationales. Ils sont tous deux considérés comme des pays leaders en la matière, attirant investisseurs et talents du monde entier. Les deux pays ont à cœur d’offrir des écosystèmes propices au développement de l’innovation : la France a annoncé une série de 100 mesures destinées à faciliter l'activité des start-ups tandis que le Royaume-Uni a annoncé 1 milliard de livres d’investissements dans les infrastructures numériques pour mieux encourager le développement du numérique sur l’ensemble de son territoire.

Des fondements communs concernant le numérique

Lors de cet événement, les deux ministres ont souligné que les fondements de cette collaboration se font sur le partage des mêmes valeurs d’inclusion et de performance dans le domaine du numérique ainsi que sur la volonté d’une Europe digitale forte autour d’un agenda commun sur le numérique. Le but étant de soutenir les start-ups et les entreprises dans leur développement en créant un écosystème commun attractif pour les talents et les innovations de demain.

Mounir Mahjoubi

« En France et au Royaume-Uni, l’innovation rime avec éthique, inclusion et démocratie ouverte »

2 accords signés

Au cours de ce colloque, deux accords ont été signés :

  1. Un « Memorandum of Understanding » (MoU) fondé sur quatre piliers :
  • améliorer l’accès aux services numériques publics ;
  • assurer l’inclusion numérique des citoyens ;
  • promouvoir le développement économique avec un marché ouvert ;
  • garantir une démocratie ouverte et échanger sur le développement de solutions d’Open Source.

     2. Un « Joint Statement » mettant l’inclusion et l’humanité au cœur de la collaboration France – Royaume-Uni.

En complément, les deux ministres ont annoncé un partenariat de quatre ans entre les deux plus grands instituts nationaux : DATAI et l’Alan Turing Institute.

L’objectif est de lancer des programmes communs de recherches, en particulier dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la science des données et ainsi de mutualiser les talents des deux pays.


À télécharger

Memorandum of Understanding [PDF ; 138 Ko ; version anglaise]

Joint Statement [PDF ; 74 Ko, version anglaise]

Memorandum of Understanding between Turing and DATAIA [PDF ; 22 Ko ; version anglaise]

Suivre et partager