Mounir Mahjoubi a prononcé le discours de clôture du salon Viva Technolgy

Mounir Mahjoubi lors de la clôture du salon Viva Technology

Le vendredi 25 mai 2018, Mounir Mahjoubi était au salon Viva Technology pour prononcer le discours de clôture : « start-ups, French Tech : la France a besoin de vous ! ». Ce discours était l’occasion de souligner les enjeux de croissance et de consolidation de l’écosystème de start-ups françaises et surtout d’affirmer sa volonté de le faire désormais s’envoler.

Passer de l’éclosion à l’envol

Accompagné d’entrepreneurs de la French Tech sur scène, le secrétaire d’État chargé du Numérique a rappelé que la création de la French Tech, il y a quatre ans, s'était faire avec l’objectif de construire un écosystème de start-ups françaises. Aujourd’hui, la French Tech est constituée de 10 000 start-ups et de 35 communautés labellisées en France et à l’international.

L’écosystème contribue tant aux créations d’emplois qu’au rayonnement de la France en Europe et dans le monde et constitue surtout une maque symbole du dynamisme et de l’esprit d’entreprise français.

Les grandes lignes de la nouvelle French Tech

Mounir Mahjoubi a présenté la feuille de route « French Tech 2022 », une volonté de changement d’échelle, au service d’une ambition claire : faire de la France l’écosystème de référence en Europe.

Pour cela, il a annoncé de nouveaux programmes et des mesures dédiées au soutien des start-ups qui s’articulent autour de trois thèmes prioritaires : le soutien aux acteurs de la « deep tech », l’aide au recrutement de talents et le renforcement de la visibilité des start-ups françaises en Europe et dans le monde.

Mounir Mahjoubi :

« La France doit s’imposer comme l’écosystème de référence en Europe et s’ancrer dans le Top 3 mondial. Pour cela une seule recette : favoriser la croissance des start-ups et simplifier la vie des entrepreneurs »

Mounir Mahjoubi a également présenté la priorité d’action accordée à la tech for good, dans une France qui porte historiquement des valeurs de progrès social et d’humanisme et qui peut, dans les années à venir, s’imposer comme l’écosystème start-ups de référence où la technologie contribue au bien commun.

Mounir Mahjoubi :

« Poser la question du sens, des valeurs, de la responsabilité. En Europe nous serons des champions de la tech au service des humains et dans 4 ans la France sera leader de la TechForGood ! »

Afin de relever ces nombreux défis, le secrétaire d’État au Numérique a nommé la nouvelle directrice de la mission French Tech : Kat Borlongan, qui animera l’ensemble des programmes d’accompagnement publics.

Télécharger le dossier de presse « French Tech 2022 »


Suivre et Partager