Le Cloud pour les administrations

L’informatique en nuage (Cloud computing) est une formidable opportunité pour accélérer la transformation numérique des administrations. À travers sa doctrine « Cloud au centre », l’État encourage l’ensemble des acteurs publics à se saisir de son potentiel afin de développer une nouvelle génération de services numériques de qualité, tout en protégeant au mieux les données des entreprises et des citoyens français. Au-delà des technologies et des offres de services, c’est un changement de culture qui s’engage, afin que les équipes projets et les développeurs inscrivent les opportunités du cloud dans leurs pratiques professionnelles au quotidien.

Partager

France Relance au service du Cloud

Dans le cadre du volet numérique du plan de relance, jusqu’à 75% de votre projet de migration vers le Cloud peut être financé à travers le guichet dédié « Migrer vos applications vers un Cloud de confiance » (ITN9).

Ce dispositif a pour objectif d’aider les administrations centrales et opérateurs de l’État à lancer leurs projets de bascule d’applications existantes vers des infrastructures Cloud de confiance (cloud interne interministériel ou cloud commercial de confiance qualifiés SecNumCloud et immune au droit extra-communautaire), avec mise en service avant fin 2022.

Ce guichet peut être sollicité pour trois types d’opérations :

  • La mise en conformité d’applications existantes à la doctrine Cloud au centre lorsqu’elles sont déjà hébergées sur une plateforme Cloud (exemple : migration d’applications manipulant des données sensibles actuellement hébergées sur un cloud commercial non qualifié SecNumCloud, vers le Cloud interne interministériel ou le commercial de confiance) ;
  • La migration d’applications existantes vers une plateforme d’hébergement parmi les offres de cloud interne interministériel ou de cloud commercial de confiance (exemple : applications actuellement hébergées sur les infrastructures conventionnelles de l’administration) ;
  • L’élargissement, la montée en qualité ou la montée en performance des offres de Cloud interne interministériel, dès lors qu’elles s’inscrivent dans le cadre d’au moins un projet client bien identifié porté par un ministère autre que celui qui porte l’offre d’hébergement Cloud.